Tosika Fameno

tosika fameno

Inona ny Tosika Fameno

Tohana ara-bola avy amin’ny Governemanta malagasy, miaraka amin’ireo mpiara-miom-bonantoka ara-teknika sy ara-bola ho an’ireo ankohonana marefo izay voakasiky ny fihibohana ka very ny fidiram-bolany isan’andro.

Famenon’ireo ezaka fanomezana ara-tsakafo sy fanamorana fahazoana ireo entana ilaina amin’ny andavanandro ity tetikasa ity.

Vatsy mitentina 100.000 Ariary indray mandoa no omena ny isan’ankohonona izay voafantina ho marefo indrindra.

Iza no misitraka
Ankohonana miisa 187.000 eo ho eo, voafantina sy voamarina ho marefo indrindra, ao kaominin’ Antananarivo Renivohitra sy ny manodidina, Toamasina ary Fianarantsoa no hisitraka ny « Tosika Fameno ».

Araka ny enti-manana, ny fanadihadiana mikasika ny fokontany ary ny fitsinjovana ireo sahirana indrindra no mamaritra sy mametra ny isan’ireo ankohonana afaka hisitraka ny Tosika Fameno.

Ny Fandraisana ny Tosika Fameno
Ny fandraisana ny « Tosika Fameno » dia amin’ny alalan’ny Finday (mobile money) na eny amin’ireo orinasa mpandoa vola.

Ny Fisoratana anarana

Ny fisoratana anarana amin’ny fifantenana dia eo amin’ny toerana voafaritry ny fokontany na ny kaominina. Ny voasoratra anarana dia tsy mbola midika fa ho mpisitraka.

Ny fanadihadiana sy ny mason-tsivana no afahana mamaritra ireo akohonana nisoratra anarana ho lasa ankohonana mpisitraka.

Fepetra afahana misoratra anarana
Izay olona ao amin’ny ankohona handray ny vola no tonga manoratra ny ankohonana eny anivon’ny komity , tsy maintsy manana kara-panondro io olona io.

Mila entina ny kara-pokontany sy kara-panondron’ny olona handray ny vola sy ireo olona rehetra 18 taona no ho mihoatra ao amin’ny ankohonana. Entanina ny renim-pianakaviana hisolo tena ny ankohonana.

Rahoviana
Ny fotoana hanatanterahana ny fisoratana anarana, ny fifantenana sy fankatoavana ary ny fandraisana ny Tosika Fameno dia araka ny fandaminana isa-pokontany.

Ho hita eny amin’ny peta-drindrina ary ho lazaina amin’ny fanamafisam-peo, eny amin’ny biraon’ny kaominina na eny anivon’ny fokontany hisitraka ny Tosika Fameno, ny fandaharam-potoana sy ny tokony ho fantatra rehetra.

Hetsika fiarovana – coronavirus
Mandritra ny hetsika dia arahina hatrany ny toro-marika rehetra fiarovana amin’ny fipariahan’ny coronavirus (elanelana 1 metatra, aro vava sy orona, fanasana tànana, tsy mifampikasoka).

FICHE TECHNIQUE DU TRANSFERT MONETAIRE NON CONDITIONNEL (TMNC) EN REPONSE AU COVID-I9

PROJET FILETS SOCIAUX DE SECURITE (FSS)-FINANCEMENT ADDITIONNEL 2

DON IDA –D4340 MG

CONTEXTE GLOBAL

Le programme Filets Sociaux de Sécurité (FSS FA 2) est un programme du Gouvernement Malagasy financé par la Banque Mondiale, dont objectif est de « Aider le gouvernement à accroître l’accès des ménages extrêmement pauvres aux services de protection sociale et à jeter les bases d’un système de protection sociale ».

Une des sous composante du FSS est l’intervention de redressement rapide après une catastrophe naturelle.
Selon le Manuel de procédure de cette sous composante, le FID, dans le cadre de mise en oeuvre des plans de contingence offre sa possibilité de mettre en place trois types d’intervention dans le cadre de réponse pour un relèvement précoce après les catastrophes naturelles”:

  1. Les activités Argent Contre Travail (ACT) sous le système de Haute Intensité de Main d’Oeuvre (HIMO) dans les zones hors intervention FSS qui sont sinistrées par les cyclones ou inondations ou dans les zones en situation d’insécurité alimentaire sévère ou modérée ;
  2. Les tranferts monétaires non conditionnels :
    1. dans les zones FSS sinistrées par une crise alimentaire sévère lesquels peuvent être soutenus par des activités d’appui nutritionnel pour les enfants des ménages bénéficiaires atteints par une situation de malnutrition aigüe modérée (MAM).
    2. dans les zones sinistrées par les cyclones ou inondations en tant que expansion verticale ou horizontale des FSS existants.
    3. Dans des zones en situation de crise non anthropique dont les effets peuvent porter atteinte aux conditions de vie des couches de la population vulnérable (exemple : épidémie/pandémie).
  3. Les activités de réhabilitation / reconstruction des infrastructures dans les zones sinistrées par les cyclones ou inondations et dont les infrastructures sociales de base sont lourdement endommagées par les catastrophes.

DESCRIPTION ET OBJECTIFS DU TRANSFERT MONETAIRE NON CONDITIONNEL (TMNC) COVID-19

Le Transfert Monétaire Non Conditionnel (TMNC) dans le cadre d’urgence social COVID-19 est un système de transfert d’argent au niveau des ménages ciblés dont la finalité est d’atténuer/amortir les effets néfastes du confinement pour les ménages vulnérables ainsi que pour les catégories de ménages dont les revenus sont coupés à cause du confinement. L’élaboration de la stratégie et le design du programme a été fait et validé par le Cash Working Group en date du 30 Mars 2020.

Tout au long du processus de mise en œuvre du programme, le MPPSPF et le BNGRC qui coordonnent le Groupe de Travail sur les Transferts Sociaux (Cash Working Group – CWG) dont Le FID et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) sont membres apporteront leurs appuis techniques.

Le montant du transfert s’élève à 100 000 Ariary par ménage, payable en une seule tranche, pour le mois de mai 2020. Un deuxième transfert du même montant (100 000 ariary), est prévu.
Le paiement des transferts se fera par des Agences de paiement recrutées par le FID selon procédure de passation de marché en vigueur, dont entre autres :

  • Les Opérateurs de mobile money (Orange et Telma) et/ou ;
  • La Paositra Malagasy à travers la Paositra Money.

CIBLES

  1. Zones d’intervention
    Zones touchées directement par la maladie du COVID-19 (où le confinement est appliqué) définies par le BNGRC à travers une lettre de saisine et discutée et validées par CWG jusqu’au niveau FKT.

    • La Région Analamanga dont la commune urbaine d’Antananarivo et les communes suburbaines d’Antananarivo (Grand Tana).
    • La Région Atsinanana dont commune urbaine de Toamasina et la Commune Suburbaine de Toamasina.
    • La Région Haute Matsiatra dont la commune urbaine de Fianarantsoa I et 9 communes du district de Lalangina.
  2. Ménages bénéficiaires
    Selon les outils de ciblage élaborés par CWG :

    • Les ménages qui sont victimes de pertes de revenus dus au confinement prescrit par la protection contre la propagation du coronavirus.
    • Les ménages vulnérables habitant les fokontany dont les activités économiques sont perturbés par les effets du confinement (baisse des échanges et des activités génératrices de revenus comme les petits commerces, les petits artisans, les métiers de rue …).

PROCESSUS DE CIBLAGE ET ENREGISTREMENT

  1. Ciblage des ménages bénéficiaires
    • L’ancrage du ciblage des ménages bénéficiaires est le fokontany de résidence des bénéficiaires ciblés.
    • Un comité de protection sociale (CPS) dirigé par le Chef du Fokontany assisté des membres du comité du Fokontany (4 komitim-pokontany) avec intégration d’autres notables choisis pour leur notoriété et leur neutralité (religieux, enseignant, assistante sociale, corps médical…..) est institué au niveau de chaque fokontany.
    • En terme de communication, il sera précisé au moment de l’information/sensibilisation au niveau du Fokontany que les opérations de TMNC sont différentes des dotations de vivres opérées dans diverses localités des communes comme à Antananarivo et Toamasina. Ces TMNC sont destinés à appuyer uniquement les ménages vulnérabilisés par les mesures de confinement ayant entrainé des diminutions ou des pertes significatives de revenus.
  2. Enregistrement
    • Le ciblage et l’enregistrement des ménages bénéficiaires sont effectués dans un lieu aéré afin de respecter les gestes barrières relatifs à la lutte contre le Coronavirus (cour d’école, cour d’église, place de fokontany) ou un local suffisamment aéré.
    • Sur la base des informations/sensibilisation effectuées par les membres du Comité de Fokontany et du CPS avec la diligence des communes ciblées, les ménages qui se sentent concernés par l’opération de TMNC selon leur moyen d’existence vont se présenter pour être enregistré en tant que « candidat au TMNC ».
    • Le Chef de ménage se présente devant le Comité de Protection Sociale (CPS) et délivre tous les renseignements requis par la matrice d’enregistrement sur tablette munie d’un masque de saisie.
    • Un opérateur de saisie enregistre sur la base de la matrice dans le masque de saisie les informations fournies par le chef de ménage.
    • Les membres du CPS vérifient et approuvent au fur et à mesure des renseignements fournis par le chef de ménage et peuvent émettre de temps en temps des remarques/corrections en cas d’incohérence ou fausses informations fournies.
    • A la fin de la saisie sur tablette, le CPS délivre une attestation/reçu signé par le Chef Fokontany de l’achèvement de la saisie des informations du ménage. [Cette attestation ne signifie pas que le ménage enregistré est obligatoirement bénéficiaire de l’opération de TMNC mais lui confère uniquement le statut de « candidat au TMNC ».]
    • A la fin des enregistrements, les membres du CPS analysent et effectuent le classement des ménages candidats selon leur degré de vulnérabilité et/ou leur appartenance à la catégorie socio-professionnelle telle que définie par le Plan d’Urgence Sociale.
    • Sur la base des quotas de nombre de ménages bénéficiaires pré déterminé selon le taux de pauvreté par fokontany selon la base des données fournies par le BNGRC relativement aux 192 fokontany qui composent la CUA, la liste des bénéficiaires par fokontany est arrêtée. Il en sera de même pour les autres communes.
  3. Compilation des données et préparation des paiements
    • Afin de préparer les états de paiements utiles, les noms des bénéficiaires sont édités par fokontany avec obligatoirement les informations de base requises notamment l’identité du chef de ménage bénéficiaires, adresse et fokontany, le numéro de CIN, un numéro de téléphone et une colonne pour émargement.
    • Une liste compilée des bénéficiaires est transmise à l’opérateur de mobile money afin d’organiser les paiements.

PAIEMENT DES MENAGES BENEFICIAIRES

Une fois que la liste des ménages bénéficiaires soit arrêtée par l’autorité compétente (les communes concernées), le FID établira les états de paiement qui vont servir aux agences de paiement au transfert proprement dit.
Le FID assurera également le suivi et la supervision de la réalisation des transferts de fonds aux ménages bénéficiaires par les agences de paiement.
Les lieux de paiement ou caisses seront :

  • Des cash points ou sous-distributeurs des opérateurs de mobile money (Orange et Telma) ;
  • Les bureaux de la Paositra Malagasy, ou tout autre endroit éligible remplissant les critères y afférents.

Le calendrier de paiement sera déterminé de concert avec les Autorités des Communes Urbaines, les Agences de paiement, le FID et sera communiqué par des moyens appropriés (SMS, affichage ou annonce au niveau du fokontany…) aux bénéficiaires. Le paiement sera organisé de manière à éviter les attroupements des foules, les encombrements et les ruptures de disponibilité de fonds aux niveaux des caisses.

Les paiements seront sécurisés par des agents des forces de l’ordre ou des agents de sécurité.

GESTION DES PLAINTES

Un mécanisme de gestion des plaintes a été mise en place avec les communes urbaines pour ce programme. Des outils spécifiques (formulaire de plainte, cahier d’enregistrement des plaintes,…) sont disponibles au niveau des arrondissements des communes concernées.

Des séances de partage et de formation en matière de gestion des plaintes ont été dispensées par les responsables du FID au bénéfice des responsables désignés au niveau des communes.

Des sensibilisations régulières sur le mécanisme de gestion de plainte sont assurées par tous les acteurs à tous les niveaux (Fokontany, site d’enregistrement, site de paiement, …).

PREVISIONS TECHNIQUES ET FINANCIERES FINANCEMENT BANQUE MONDIALE

Ville BUDGET pour TMNC en USD Gestion de projet Total en USD Nombres des ménages bénéficiaires
Fianarantsoa 1 360 100 7 438 1 367 538 22 400
Toamasina 2 509 062 7 438 2 516 499 42 000
Antananarivo 6 680 843 36 441 6 717 285 111 300
TOTAL 10 550 005 51 317 10 601 322 175 700

PLANNING OPERATIONNEL DES PRINCIPALES ACTIVITES

Activités Responsable Avril Mai Juin Observation
1 Recrutement des partenaires techniques FID
2 Communication Tous les acteurs
3 Ciblage et enregistrement Communes Avec l’appui des PTF et du FID
4 Transfert monétaire Agences de paiement Sous la supervision du FID
5 Supervision du transfert FID
6 Gestion des plaintes Communes et FID Communes pour les plaintes relatives au ciblage, et FID pour les plaintes liées au transfert
7 Reporting FID

Justification et objectifs du « TOSIKA FAMENO »

Afin de maitriser la propagation du virus Covid-19 à Madagascar, le Président de la République Malagasy a annoncé le 22 mars 2020 le confinement partiel à Antananarivo et Toamasina, suivi de Fianarantsoa le 03 avril 2020. Le déconfinement partiel dans ces trois régions est décidé par le Président de la République le 19 avril 2020, permettant aux populations de reprendre leurs activités économiques mais seulement de 6 à 13h. Ces mesures affectent ainsi plusieurs ménages dont l’exercice de leur travail journalier est perturbé ainsi que ceux dont les revenus sont déjà fragiles.

L’État malagasy, avec l’appui des partenaires techniques et financiers (PTF), a développé un plan stratégique d’urgence sociale pour venir en aide à ces populations vulnérables dans le cadre de lutte contre le coronavirus à Madagascar. L’appui de ces personnes vulnérables à travers des transferts monétaires non conditionnels (TMNC) figure parmi les axes de stratégies et priorités définis dans ce Plan, d’où la mise en œuvre de cette initiative TOSIKA FAMENO.

L’objectif de ces TMNC TOSIKA FAMENO dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 est d’atténuer et de réduire les effets néfastes du confinement et du fort affaiblissement de l’économie pour (i) les catégories de ménages dont les revenus sont interrompus à cause du confinement, et (ii) les ménages les plus pauvres et les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire.

Les bénéficiaires des TMNC « TOSIKA FAMENO » à Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa

Antananarivo ville Antananarivo Suburbaine Toamasina ville et suburbaine Fianarantsoa et suburbaine Total
Nombre de ménages bénéficiaires 71 300 70 300 25 000 22 800 189400
Nombre de Fokontany 192 282 150 145 769
Nombre de Communes 1 28 29
Nombre d’arrondissement 6 6 12
Nombre de Districts 1 3 2 2 8

 

Il est à souligner que les bénéficiaires dans le cadre du TMNC TOSIKA FAMENO sont les ménages et non les individus très vulnérables. Un ménage est défini comme étant l’ensemble des personnes habitant le même logement, partageant les mêmes repas et reconnaissant l’autorité d’une seule personne appelée chef de famille. Dans cette opération d’urgence sociale, c’est le chef de ménage qui représente le ménage.

Montant du TMNC et mode de transfert du « TOSIKA FAMENO »

Le montant du TOSIKA FAMENO s’élève à 100 000 ariary par ménage, pour un mois, et payable en une seule tranche. Le paiement des transferts aux ménages bénéficiaires sera effectué par mobile money pour limiter les risques de contacts entre les personnes. Et, les ménages bénéficiaires pourront ensuite, s’ils le souhaitent, récupérer leur transfert en espèces auprès des agences de paiement tels que les opérateurs en téléphonie mobile, Paositra Money ou Western Union toujours afin d’éviter les contacts directs des personnes.

Critères d’éligibilité au « TOSIKA FAMENO »

Les ménages bénéficiaires du TOSIKA FAMENO sont identifiés au niveau des fokontany et enregistrés dans la liste des bénéficiaires établie par les communes respectives. Ils sont des ménages très pauvres et vulnérables, les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire ainsi que ceux dont les revenus sont interrompus et/ou perturbés à cause du confinement.
L’identification des ménages candidats, c’est-à-dire ceux désirant être considérés parmi la liste des ménages bénéficiaires potentiels, se fera par le biais d’une auto-inscription de ces ménages auprès des fokontany pour être enregistrés. Lors de leur enregistrement, les ménages candidats devront se munir de leur carnet de Fokontany et de leur carte d’identité nationale. La sélection des ménages bénéficiaires de TOSIKA FAMENO par les entités de mise en œuvre se fera à partir des différentes informations recueillies lors de l’enregistrement et la liste définitive des bénéficiaires sera affichée au niveau du Fokontany

Financement du « TOSIKA FAMENO »

L’État Malagasy a mobilisé ses partenaires techniques et financiers à savoir la Banque mondiale à travers le Fonds d’Intervention pour le Développement (FID), le Programme Alimentaire Mondiale (PAM), l’Union Européenne, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’UNICEF, la Croix Rouge Malagasy, le CARE et l’Action Contre la Faim (ACF) pour contribuer au TOSIKA FAMENO. Un montant de plus de 13 800 000 USD a été mobilisé à ce jour. Dans le cas où le financement doit être prolongé, les fonds de l’Etat malagasy et des partenaires seront de nouveau sollicités.

Entités responsables de la mise en œuvre de « TOSIKA FAMENO »

Le leadership de la mise en œuvre des transferts monétaires non conditionnels TOSIKA FAMENO en réponse au Covid-19 est assuré par les communes urbaines d’Antananarivo, de Toamasina et de Fianarantsoa. Ces communes pourront recevoir les appuis techniques des PTF impliqués dans le mise en œuvre de TOSIKA FAMENO.
Le FID et le PAM, avec l’appui des PTF, assurent la réalisation du ciblage, l’enregistrement, le suivi des paiements des transferts aux ménages ciblés par les trois communes urbaines et consignées dans des listes définitives qu’elles transmettront au préalable à ces premiers. Le FID et les PTF apportent également leur appui dans le cadre de la gestion des plaintes mise en place par les communes urbaines.

Inona no atao hoe ankohonana marefo, ary toa misy tsy marefo nefa misitraka ?

La réponse de protection sociale en milieux urbain et suburbain face au COVID-19 est lancée

Le Gouvernement, avec l’appui de ses partenaires, se mobilise pour venir en aide auprès des populations affectées économiquement par les mesures de confinement à Antananarivo,Toamasina et à Fianarantsoa

24 Avril 2020 – Les réponses en protection sociale à travers les transferts monétaires non conditionnels (TMNC) en milieux urbain et suburbain se mettent en place pour venir en aide aux ménages vulnérables et affectés économiquement par le COVID-19, entre autres, par les mesures de confinement prises par l’Etat malagasy. Même si le déconfinement partiel est annoncé par le Président de la République dans ces régions, permettant aux populations de reprendre leurs activités économiques pour une demi-journée (de 6 à 13h), les mesures affectent toujours plusieurs ménages dont l’exercice de leur travail journalier est perturbé ainsi que ceux dont les revenus sont déjà fragiles.

Près de 189 400 ménages issus des 769 fokontany des huit districts d’Antananarivo, de Toamasina et de Fianarantsoa bénéficieront du TMNC, appelé TOSIKA FAMENO dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Stratégique d’Urgence Sociale Covid-19 du Gouvernement malagasy.

Les bénéficiaires du TOSIKA FAMENO, identifiés au niveau des fokontany et enregistrés dans la liste des bénéficiaires établie par les communes respectives, sont des ménages très pauvres et vulnérables, les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire ainsi que ceux dont les revenus sont interrompus à cause du confinement. Le montant du TOSIKA FAMENO s’élève à 100 000 ariary par ménage, pour un mois, et payable en une seule tranche. Le paiement des transferts aux ménages bénéficiaires sera effectué par mobile money pour limiter les risques de contacts entre les personnes. Et, les ménages bénéficiaires pourront ensuite, s’ils le souhaitent, récupérer leur transfert en espèces auprès des agences de paiement tels que les opérateurs en téléphonie mobile, Paositra Money ou Western Union toujours afin d’éviter les contacts directs des personnes.

« Plusieurs milliers de ménages, qui vivent au jour le jour et dont les activités professionnelles sont suspendues suite aux mesures de confinement se retrouvent aujourd’hui privés de ressources. La mise en place d’un système d’assistance sociale va non seulement leur permettre de combler la perte de leurs revenus, mais également d’appuyer leur besoin nutritionnel », déclare Lucien Irmah NAHARIMAMY, Ministre de la Population, Protection sociale et Promotion de la Femme. « Le Gouvernement est reconnaissant de pouvoir compter sur ses nombreux partenaires pour avoir mis en œuvre dans les meilleurs délais possibles le plan d’urgence sociale. »

L’Etat Malagasy a mis à contribution ses partenaires techniques et financiers à savoir la Banque mondiale par le biais du Fonds d’Intervention pour le Développement (FID), le Programme Alimentaire Mondial (PAM), l’Union Européenne, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’UNICEF, la Croix Rouge Malagasy, le CARE et l’Action Contre la Faim (ACF), pour réaliser cette opération.

Réponse en protection sociale aux moyens de transferts monétaires non conditionnels en milieux urbain et suburbain en milieux urbain et suburbain face au COVID-19

Pourquoi a-t-on mis en place le TOSIKA FAMENO ?

Le plan d’urgence sociale, dénommé TOSIKA FAMENO a été mis en place par l’Etat malagasy, avec l’appui des partenaires techniques et financiers (PTF), suite aux mesures de confinement annoncées par le Président de la République Malagasy dans les trois régions les plus touchées par le COVID19 à Madagascar, à savoir, Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa. Même si le déconfinement partiel est annoncé par le Président de la République dans ces régions, permettant aux populations de reprendre leurs activités économiques pour une demi-journée (de 6 à 13h), les mesures affectent toujours plusieurs ménages dont l’exercice de leur travail journalier est perturbé ainsi que ceux dont les revenus sont déjà fragiles.

TOSIKA FAMENO a pour objectif d’atténuer et de réduire les impacts économiques des mesures de confinement et de perturbation des activités économiques pour les catégories de ménages privés de ressources, ainsi que les ménages les plus pauvres et les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire. Cette initiative est en complément des mesures de dons alimentaires et de facilitation des accès aux produits de première nécessité (PPN) déjà mis en place par le Gouvernement malagasy ; il cible spécifiquement les ménages vérifiés comme étant les plus vulnérables.

Qui sont les bénéficiaires du TOSIKA FAMENO ?

Les bénéficiaires du TOSIKA FAMENO sont les ménages très pauvres et vulnérables, les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire ainsi que ceux dont les revenus sont interrompus et/ou perturbés à cause du confinement dans les trois régions confinées : Antananarivo – Toamasina et Fianarantsoa. Ces ménages sont au nombre de 141 600 issus de 474 fokontany (Antananarivo ville et suburbaine) pour Antananarivo, de 25 000 ménages issus de 150 fokontany pour Toamasina ville et suburbaine, et de 22 800 ménages issus de 145 fokontany pour Fianarantsoa et suburbaine. Le total des bénéficiaires du TOSIKA FAMENO à Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa est donc estimé à 189 400 ménages. Il est à souligner que les bénéficiaires dans le cadre du TMNC TOSIKA FAMENO sont les ménages et non les individus très vulnérables. Un ménage est défini comme étant l’ensemble des personnes habitant le même logement, partageant les mêmes repas et reconnaissant l’autorité d’une seule personne appelée chef de famille. Dans cette opération d’urgence sociale, c’est le chef de ménage qui représente le ménage.

Combien reçoivent ces ménages bénéficiaires du TOSIKA FAMENO ?

Chaque ménage bénéficiaire reçoit 100 000 ariary pour un mois et payable en une seule tranche.

Comment le montant de 100 000 ariary a-t-il été fixé ?

Les moyens à disposition de l’Etat, le nombre des familles dans la nécessité, les études des manques à gagner dû au confinement et l’esprit de solidarité ont permis de déterminer le montant de 100.000 ariary

Etant données les mesures de confinement, comment vont se passer concrètement les transferts monétaires TOSIKA FAMENO ?

Le paiement des transferts aux ménages bénéficiaires du TOSIKA FAMENO sera effectué par mobile money pour limiter les risques de contacts entre les personnes. Et, les ménages bénéficiaires pourront ensuite, s’ils le souhaitent, récupérer leur transfert en espèces auprès des agences de paiement tels que les opérateurs en téléphonie mobile, Paositra Money ou Western Union. Lors des retraits physiques, les mesures sanitaires de précaution pour lutter contre le coronavirus telle que la distanciation sociale seront respectées.

Comment sont sélectionnés les ménages bénéficiaires ?

Les ménages bénéficiaires sont des ménages très pauvres et vulnérables, les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire ainsi que ceux dont les revenus sont interrompus à cause du confinement. Afin de bénéficier du TOSIKA FAMENO, les ménages candidats doivent d’abord s’inscrire de leur propre gré, au niveau des fokontany dont le lieu et le jour sont déterminés par les communes. Durant cette inscription, plusieurs informations concernant le ménage candidat sont recueillies. C’est le chef de ménage qui représente le ménage candidat lors de cette inscription et il doit se munir de son carnet de fokontany et de sa carte d’identité nationale. Les informations recueillies lors de cette inscription permettent de classer le ménage selon son degré de vulnérabilité pour devenir un ménage bénéficiaire. Être un ménage candidat ne signifie pas forcément être un ménage bénéficiaire. Seuls les ménages vérifiés comme étant les plus vulnérables de la communauté pourront bénéficier du TOSIKA FAMENO.

Pourquoi seulement environ 166.000 ménages et certains fokontany sont ciblés à Antananarivo et Toamasina ?

Les moyens à disposition de l’Etat, les études de vulnérabilité des fokontany et l’esprit de solidarité ont déterminé la limitation du nombre des ménages ainsi que la priorisation des fokontany les plus vulnérables.

Qui finance le TOSIKA FAMENO ?

L’État Malagasy a mobilisé ses partenaires techniques et financiers, à savoir la Banque mondiale à travers le Fonds d’Intervention pour le Développement (FID), ), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Union Européenne, le Programme Alimentaire Mondiale (PAM), l’UNICEF, la Croix Rouge Malagasy, le CARE, l’Action Contre la Faim pour contribuer au TOSIKA FAMENO.

Qui met en œuvre le TOSIKA FAMENO ?

Le leadership de la mise en œuvre des transferts monétaires non conditionnels en réponse au Covid-19, TOSIKA FAMENO, est assuré par les communes urbaines d’Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa. Le FID et le PAM, avec l’appui des PTF, assurent la réalisation du ciblage, l’enregistrement, le suivi des paiements des transferts aux ménages ciblés par les trois communes urbaines et consignées dans des listes définitives qu’elles transmettront au préalable à ces premiers. Le FID et les PTF apportent également leur appui dans le cadre de la gestion des plaintes mise en place par les communes urbaines.

A l’instar de la distribution des dons alimentaires, si des ménages se sentent lésés et veulent se plaindre, comment leurs cas seront-ils pris en compte ?

Un système de réception des plaintes est mis en place dans le cadre du TOSIKA FAMENO. Une structure est à disposition pour recevoir et traiter les plaintes. Les ménages candidats et bénéficiaires ainsi que tous citoyens pourront avoir accès à différents dispositifs de gestion des plaintes : soit au niveau des communes soit au niveau des fokontany (à travers les boites de doléances), (en remplissant des formulaires ou par le biais d’enregistrement par écrit).