FID’ACTUS 2 – Mot du DG pi / RASOARIVELO Pierette

FID’ACTUS 2 – Mot du DG pi / RASOARIVELO Pierette

mai 9, 2018 Non Par webmaster

dgsite

En ce début du deuxième trimestre de l’année 2018, le Fonds d’Intervention pour le Développement fait face à des grands défis relativement aux différents chantiers qu’il doit entreprendre dans son programme de travail.En effet, pour les Transferts Monétaires pour le Développement Humain concernant 39.000 ménages bénéficiaires dans 6 districts de Madagascar, l’intensification des mesures d’accompagnement démarrera avec des thématiques appropriées telles que le développement de la petite enfance, la communication pour le développement ou C4D, le déploiement des Pratiques Familiales Essentielles (PFE) dans les Espaces de Bien Etre etc…

Quant aux Filets Sociaux Productifs, les activités vont se développer suivant le programme établi avec l’atteinte des 32.000 ménages bénéficiaires dans les cinq districts d’intervention.

L’initiation de différentes mesures d’accompagnement pour ce programme vont aussi s’opérer comme la mise en place d’une centaine d’Associations Villageoises d’Epargne Communautaire, les différentes thématiques de sensibilisation telles que la lutte contre le VIH/Sida et l’apprentissage à l’hygiène et la sanitation ainsi que l’éducation environnementale.

Dans le cadre des interventions post-catastrophe, le FID est engagé au titre du Mécanisme d’Intervention Rapide (MRI) de prendre en charge la réhabilitation ou la reconstruction de 236 infrastructures socio-économiques de base (écoles, centres de santé, micro périmètres irrigués) endommagées par le cyclone Enawo.

Egalement, des chantiers en Argent Contre Travail ont été réalisés suite aux dégâts causés par le cyclone AVA.

Par ailleurs, après 11 transferts mensuels effectifs, le Programme FIAVOTA avec 65.000 bénéficiaires dans cinq districts qui est un projet d’urgence contre la sècheresse dans le sud va bientôt basculer en des transferts bimestriels. Cette modalité de transfert rejoint ainsi le design des transferts monétaires conditionnels ou communément appelés Transferts Monétaires pour le Développement Humain liés aux services de l’éducation et la nutrition.

A première vue, le chantier semble immense avec des enjeux majeurs : les contributions au relèvement des couches de la population pauvres et vulnérables ou victimes de catastrophes naturelles comme la sècheresse et les cyclones…

Mais la confiance manifestée par les bénéficiaires, les partenaires opérationnels, les partenaires techniques et financiers mais aussi, et surtout, l’administration dont le MPPSPF et la Primature nous donne toute l’énergie et la volonté nécessaires pour relever le défi d’accomplir notre mission à la hauteur de notre capacité opérationnelle.

Toutefois, synergie et complémentarité étant les maîtres mots qui guident nos actions sur terrain, nous en appelons à tous les acteurs de développement de se donner la main en combinant nos efforts au bénéfice de nos concitoyens qui aspirent à un lendemain meilleur suite à nos actions communes….