Sécheresse dans le Sud de Madagascar : « Fiavota, toseke vonje aigne » déployé pour 26 000 familles durant quatre mois

Sécheresse dans le Sud de Madagascar : « Fiavota, toseke vonje aigne » déployé pour 26 000 familles durant quatre mois

février 24, 2020 Non Par cscomm1

Androy, le 23 février 2020 – Pour faire face aux effets de la sécheresse touchant le Sud de Madagascar, le Gouvernement apporte son soutien aux populations les plus affectées. Des transferts monétaires non conditionnels, à travers l’expansion du programme de protection sociale FIAVOTA, ont été mis en œuvre pour soutenir et accompagner 26 000 familles. Les premiers paiements de ces transferts monétaires ont été effectués les 22 et 23 février 2020 auprès de dix communes des régions Androy, Anosy et Atsimo Andrefana. Le Président de la République, Andry Rajoelina, est allé à la rencontre de ces familles pour témoigner de l’engagement et du soutien forts du gouvernement. Il a profité de ces rencontres avec la population du Sud pour tenir des échanges sur les actions à mener afin de lutter rapidement et efficacement contre cette crise.

Durant quatre mois, ces ménages bénéficiaires recevront un transfert de 70 000 Ariary mensuel. Par ailleurs, un fonds de soutien d’un montant de 210 000 Ariary sera octroyé à chaque ménage bénéficiaire pour accélérer et renforcer leur relèvement. Ce fonds devrait permettre aux ménages de développer des activités génératrices de revenus comme le petit élevage, le commerce et de rétablir leurs moyens d’existence qui soutiendront leur autonomisation financière une fois les transferts achevés. En outre, les bénéficiaires sont sensibilisés à adopter de nouvelles techniques agricoles qui les aideront à améliorer leur production et à lutter contre l’insécurité alimentaire.
Ces activités en soutien d’urgence aux communautés affectées sont opérationnalisées par le Fonds d’Intervention pour le Développement (FID) sous la coordination du Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme avec le soutien de la Banque Mondiale (5.1 millions de dollars) et du Programme Alimentaire Mondial (PAM) (1.1 millions de dollars).

 

Les meilleures « Mères Leaders, Fiavota » de la commune de Bekily ont eu l’honneur de recevoir des mains du Président de la République, Andry Rajoelina, leurs certificats de reconnaissance.
Février 2020 © FID
Fiavota, un programme de protection sociale adaptatif aux chocs à Madagascar pour plus de 70 000 familles

Le programme Fiavota est un programme intégré de transferts monétaires et de nutrition en réponse aux effets de la sécheresse pour 70 000 familles dans les régions Androy et Anosy. Ces bénéficiaires sont répartis dans 39 communes de 5 Districts à savoir Ambovombe, Tsihombe, Bekily, Beloha, Amboasary. Mis en œuvre depuis 2016, il vise à renforcer la résilience des ménages les plus faibles, à atténuer la malnutrition, à appuyer l’intégration des enfants de 6 à 14 ans à l’école et à faire face à une situation d’urgence. Le programme a la spécificité de pouvoir procéder à des ajouts de bénéficiaires (expansion horizontale) en cas de crise et d’adapter la valeur du transfert en fonction de l’intensité de la crise (expansion verticale).

En complément du transfert monétaire, le programme a mis en place des mesures d’accompagnement pour favoriser le développement et le renforcement du capital humain des bénéficiaires par le biais de la promotion du bien être familial, de l’inclusion financière et productive, de l’autonomisation des femmes, de la citoyenneté.

Les résultats de l’évaluation de Fiavota à mi-parcours sont encourageants. Les conditions de vie des bénéficiaires se sont améliorées, beaucoup plus d’enfant sont inscrits à l’école et une hausse de la fréquentation des centres de santé a été constatée. En ce qui concerne la nutrition, les familles adoptent une alimentation plus variée. Par ailleurs, les conditions des femmes dans le processus d’autonomisation et de lutte contre les violences ont évolué positivement.

Le programme Fiavota est une des sous-composantes du projet Filets Sociaux de Sécurité (FSS) du Gouvernement de Madagascar prévu jusqu’en 2022. Le programme est soutenu par la Banque Mondiale à hauteur de 24.4 millions de dollars dans le cadre du second financement additionnel du projet FSS (financement d’un montant de 90 millions de dollars). L’Unicef participe également au programme Fiavota en soutenant près de 4 000 familles, du District d’Amboasary.