«Vatsy Fiavota» de plain-pied dans le Sud

«Vatsy Fiavota» de plain-pied dans le Sud

février 1, 2017 Non Par webmaster
  Logo Fiavota9603_DSC_0226

 

01_DSC_0226

 

65 000 ménages vulnérables dans le sud de Madagascar bénéficieront du projet Fiavota, un volet de la politique de Protection Sociale du Gouvernement malgache, mis en œuvre par le Fonds d’Intervention pour le Développement (FID) et l’Office National de la Nutrition (ONN/U-PNNC) lancé le 17 décembre 2016.

Objectif du programme
Le Vatsy Fiavota est une configuration d’urgence du Vatsin’Ankohonana déjà en place depuis 2014. Il est ainsi question de contribuer de manière très rapide pour le mieux-être des plus vulnérables et d’amorcer la résilience. Le fond de redressement qui est alloué parallèlement aux ménages a pour vocation de contribuer à l’inclusion économique et sociale des personnes vulnérables qui est au cœur de la politique de Protection Sociale du Gouvernement. Au bout des trois années du programme, une masse critique de bénéficiaires devrait sortir de la spirale de la vulnérabilité extrême.

Sana Resoamandry dépasse à peine la quarantaine, élevant seule ses quatre enfants dont deux en bas âge, elle est parmi les premières bénéficiaires du projet Fiavota lancé le 17 décembre 2016 dans son Ambovombe natal, un district dans le sud malgache,

« Des fois on va au lit le ventre vide, des fois on arrive à se débrouiller et on mange avant de dormir. Grâce à ce projet, je vais pouvoir envoyer mes enfants à l’école et me créer mon petit commerce », envisage-t-elle.

Fiavota est un programme de Protection Sociale  basé sur des axes complémentaires dont la sécurité alimentaire et la nutrition. Le projet vise prioritairement les ménages les plus vulnérables ayant des enfants (0 à 5 ans).

Ce 17 Décembre 2016, Sana a donc reçu son premier versement : 60 000 ariary. Puis chaque mois, elle touchera 30 000 Ariary par mois jusqu’en 2019, ajouté à cela un fonds de redressement de 180 000 Ariary cette année dont le but est d’amorcer l’inclusion économique des bénéficiaires par des petites activités génératrices de revenus.

Pour cette première phase, 45 000 ménages en situation de précarité bénéficieront du Vatsy Fiavota.

« Fiavota » et ses petites anecdotes
Lors du lancement du projet Fiavota le 17 décembre 2016 à Ambovombe, la pluie a été une invitée inattendue. Selon une croyance populaire régionale, ce serait un bon signe car la pluie avait beaucoup manqué auparavant.

Le Vatsy Fiavota est une version d’urgence du Vatsin’Ankohonana qui est déjà mis en œuvre depuis 2014 et couvre actuellement 39 communes dans 5 Districts du Sud de Madagascar (Ambovombe, Beloha, Tsihombe, Bekily et Amboasary).

L’appellation Vatsin’Ankohonana a été déposée par le FID auprès de l’Office Malgache de la Propriété Intellectuelle (OMAPI). Tout usage de cette appellation hors des projets du Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme mis en œuvre par le FID est donc inapproprié.

Parmi les communes bénéficiaires, il y a des villages qui ne figurent pas encore sur la carte officielle de Madagascar actuelle comme Nikoly, Maroalipoty, Ambohimalaza, Kopoky, Sampona et bien d’autres encore.

Les infos-clés sur FIAVOTA
35 millions de dollars financés par la Banque Mondiale
865.000 dollars financés par l’UNICEF
65 000 ménages vulnérables bénéficiaires ciblés, totalisant plus de 250 000 individus touchés directement ou non.
Les frais de gestion du projet suivent les normes convenues des 16{1dc4c0708af0ec3ad68f04c867608bb406d57e09b2428b1ade32c2e812199628} maximum.
Deux régions des opérations : Androy et Anosy, soit 5 districts : Ambovombe, Amboasary, Beloha, Tsihombe et Bekily et 39 communes
Les principaux acteurs :
– Le Ministère de la Population de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (MPSPF)
– Le Fonds d’Intervention pour le Développement (FID)
– L’Office National de la Nutrition (ONN)
– L’UNICEF